Sécurité-Attentat-Cambriolage

Comment réagir en cas d'attaque terroriste ?

A la suite des attentats du 13 novembre 2015, le Gouvernement lance une campagne de sensibilisation pour mieux préparer et protéger les citoyens face à la menace terroriste. L’affiche "réagir en cas d’attaque terroriste" donne des instructions pratiques qui s'articulent autour du triptyque: "s’échapper, se cacher, alerter".

Vols et cambriolages : prévention et conseils

Les cambriolages sont en augmentation dans beaucoup de communes, et pas seulement pendant les vacances. Pour éviter les vols en ville comme à la campagne, certaines précautions sont à prendre. Les conseils à connaitre pour prémunir votre maison ou votre appartement contre les intrusions. 

 

Tout d'abord, sachez qu'aucun appartement ou maison ne peut être protégé à 100 %. Un cambrioleur expérimenté parviendra toujours à trouver le moyen d'entrer par effraction dans un domicile. L'important est de ne pas tenter les cambrioleurs et de prévoir des dispositifs assez dissuasifs pour que votre logement ne devienne pas une cible potentielle.

Avant d'investir dans des systèmes sophistiqués, sachez que les précautions les plus utiles reposent avant tout sur le bon sens. Une grande partie des risques pourront être évités si vous êtes suffisamment attentif au quotidien. Sachez dans tous les cas qu'un cambriolage peut avoir lieu aussi bien :

  • le jour que la nuit (matin ou après-midi) ;
  • en votre présence qu'en votre absence.

         

Courte absence

Les cambrioleurs n'ont besoin que de quelques minutes pour entrer chez vous et trouver ce qui les intéresse (argent, bijoux, or, clés de voiture...). Pensez donc à toujours fermer votre porte à clé lorsque vous quittez votre domicile, y compris lorsque vous vous absentez pour une courte durée. Il en est de même lorsque vous faites du jardinage ou un barbecue dans votre jardin de derrière : pensez à fermer votre porte d'entrée.

Si vous avez un système d'alarme chez vous, pensez également à l'enclencher même pour une absence de courte durée (une course, la promenade du chien, etc.). 

Si vous vous absentez quelques minutes ou quelques heures, vous pouvez également laisser une radio ou une télévision allumée pour simuler une présence.          

Vacances

En cas d'absence plus longue, vous avez la possibilité de demander à la police ou à la gendarmerie d'aller surveiller votre domicile pendant leurs patrouilles quotidiennes dans le cadre du service « opération tranquillité vacances ». 

Si vous habitez Paris et la petite couronnes (départements 75, 92,93 ou 94) vous pouvez faire votre demande en ligne via le service OTV. Si vous habitez dans un autre département, vous devez faire votre demande à l'aide du formulaire tranquillité vacances à adresser à la gendarmerie la plus proche de chez vous.

Télécharger le formulaire de demande Tranquillité vacances.

Mais vous pouvez également demander à un voisin ou un proche de passer régulièrement pendant votre absence.

Avant de partir, pensez à bien fermer toutes vos fenêtres. Vérifiez l'état de vos serrures et de votre éventuel système d'alarme. 

Les signes de votre absence risquent d'attirer les cambrioleurs, aussi :

  • pensez à faire renvoyer vos appels téléphoniques ;
  • autre précaution à prendre : demandez à un voisin de passer relever votre courrier afin que celui-ci ne s'entasse pas ;
  • vous pouvez éventuellement mettre en place un système d'allumage automatique de certains appareils électriques (lampe, télévision, etc.) afin de simuler une présence.

         

Etiquette de boite aux lettres

Les méthodes de la plupart des cambrioleurs reposent d'abord sur le repérage en amont en vue de savoir comment le logement est sécurisé et qui habite les lieux. Certains auront ainsi tendance à s'en prendre aux logements habités par des personnes seules, et notamment une personne âgée ou une femme isolée. Si vous êtes une femme, pensez à ne faire figurer que votre nom sur votre boite aux lettres. Evitez donc de mettre votre prénom  ou un « madame X » ou « mademoiselle X » sur votre étiquette.          

Clés

N'indiquez jamais votre nom ou votre adresse sur votre trousseau de clés. En cas de perte, la personne qui retrouverait vos clés pourrait ne pas être animée des meilleures intentions ... Pour la même raison, pensez à ne pas mettre vos papiers et vos clés dans le même vêtement quand vous sortez. Si vous vous le faites voler, le voleur pourra en profiter pour se rendre chez vous. 

En cas de perte de vos clefs, faites changer toutes vos serrures le plus rapidement possible. Pour que vos proches accèdent au logement, faites des doubles mais ne cachez jamais un trousseau sous le paillasson, dans le jardin, dans votre boite aux lettres, etc.          

Vol de voiture

Pensez également à prendre vos clés de voiture lorsque vous vous absentez plusieurs jours et à ne pas les laisser trop en évidence dans votre logement. Un certain nombre de cambrioleurs sont en effet spécialisés dans le vol de voitures. Les clés de voiture sont leur principal objectif lors de leur « visite » du logement, et ce notamment quand un modèle de véhicule recherché (voiture chère et/ou puissante) se trouve garé devant chez vous.          

Assurances

Certains contrats d'assurance ne prévoient pas de dédommagement en l'absence d'effraction. Pensez donc alors à bien fermer vos portes et vos fenêtres et à changer le plus vite possible vos serrures lorsque vous perdez vos clés. De la même manière, soyez vigilants si quelqu'un sonne chez vous pour vous vendre quelque chose : ne laissez jamais un inconnu passer votre porte. N'hésitez pas à demander la carte professionnelle de la personne pour vous assurer de sa fonction, et ce même si cette personne est en uniforme ou en tenue de travail (policier, pompier, éboueur, ...).

Les contrats d'assurance habitation exigent le plus souvent des conditions de sécurité minimum. Pensez à bien vous mettre en conformité avec les conditions prévues par votre contrat (serrures, fenêtres, etc.) afin de vous assurer d'être bien remboursé en cas de cambriolage.

ar précaution, pensez à photographier tous vos objets de valeur (meubles, tableaux, bijoux, ...). Cette mesure vous sera utile pour demander le remboursement du vol à votre assureur.          

Alarme et système de sécurité

Les systèmes de protection d'un logement peuvent prendre de nombreuses formes : alarmes, portes ou vitres blindées, volets renforcés, etc. Avant d'en choisir un, pensez :

  • à prendre contact avec votre assureur, un commissariat ou une gendarmerie qui pourront vous conseiller sur les principaux risques correspondant à votre type de logement et les systèmes fiables que vous pouvez mettre en place
  • à faire jouer la concurrence en demandant des devis à plusieurs installateurs.

Une fois que vous avez opté pour une installation, pensez à la vérifier régulièrement afin de vous assurer qu'elle fonctionne encore. Certains appareils peuvent ne plus fonctionner quelques années seulement après leur installation...

Sachez enfant que la mise en place d'un système de vidéo-surveillance dans son jardin est légale mais encadrée. Voir ce que dit la loi sur l'installation d'une caméra de surveillance à l'extérieur de chez soi.          

Coffre-fort

Si vous avez des objets de valeur chez vous (bijoux, oeuvres d'art...) ou d'importantes sommes d'argent liquide, la location d'un coffre-fort à la banque peut vous permettre de minimiser l'importance des vols en cas de cambriolage. Les espèces et les petits objets de valeur faciles à transporter sont en effet bien souvent les objectifs prioritaires des cambrioleurs lorsque ces derniers pénètrent dans un appartement ou une maison. Les placer dans un coffre-fort loué à la banque vous permettra donc de les protéger et de ne laisser chez vous que des objets de valeur moindre. Avant de choisir votre coffre-fort, n'hésitez pas à lire nos conseils en cas de location de coffre-fort à la banque.

Système d'alerte et d'information des populations

Lancement de l'application mobile SAIP : Système d'alerte et d'information des populations Lancement de l'application mobile SAIP                             8 juin 2016

À la suite des attentats survenus en France en janvier et novembre 2015, la direction générale de la sécurité civile et de la gestion de crise (DGSCGC) du ministère de l’Intérieur, en collaboration avec le Service d’information du gouvernement (SIG), ont travaillé au développement d’une application mobile d’alerte des populations sur smartphone : « SAIP », pour Système d’alerte et d’information des populations. Disponible dès le 8 juin, cette application gratuite est ainsi opérationnelle pour l’Euro 2016 de football.

                  A quoi sert-elle ?

Cette première version disponible sur Apple Store et Google Play permet d’être alerté, via notification sur son smartphone, en cas de suspicion d’attentat ou d’événement exceptionnel (accident de sécurité civile) susceptible de résulter d'un attentat.

Dans les prochains mois, une mise à jour de l’application prendra en compte tous les risques majeurs naturels ou technologiques et délivrera les messages de vigilance associés.

Cette application complète le dispositif d’alerte et d’information des populations (SAIP) déjà existant (sirènes, messages radios préformatés…) et s’inscrit dans une démarche globale de sensibilisation de la population aux risques.

SAIP, qu'est-ce c'est ?                                           Comment recevoir les alertes ?

Pour recevoir des alertes dans une zone où un risque vient d’être détecté par les autorités, l’utilisateur accepte d’être « géolocalisé ». L’application offre en retour la garantie qu’aucune remontée de position géographique ou d’identité d’information n’est opérée à partir du téléphone.

L’application permet également à l’utilisateur de recevoir des notifications d’alertes qui se déclencheraient dans une zone autre que celle où il se trouve. Il est ainsi possible d’enregistrer sur l’application jusqu’à huit zones géographiques différentes (codes postaux, communes) afin d’être informé en cas d’alerte dans l’une de ces zones.

Outre ces messages d’alerte, l’application délivre également les conseils comportementaux et consignes à respecter en fonction de la nature de l’alerte et de la zone dans laquelle l’utilisateur se trouve. Dans un objectif de prévention, des informations d’ordre comportemental sont également disponibles sur l’application, hors alerte.

                  Que se passe-t-il lors qu'une alerte se déclenche ?

En cas de péril imminent, un écran de notification apparaît sur le smartphone de l’utilisateur concerné.

Si l’utilisateur a choisi d’enregistrer la zone en alerte dans « ses lieux », il reçoit une simple notification.

Si l’utilisateur est géolocalisé dans la zone de danger, un écran dit « de sidération » (écran d'alerte) s’impose sur le téléphone quel que soit l’affichage en cours.

SAIP, comment recevoir les alertes ?                        

L’utilisateur peut ensuite appuyer sur le bouton « Je m’informe » qui figure sur l’écran d'alerte et ainsi accéder à un écran donnant des informations et des consignes précises concernant l’état de la situation en cours ainsi que le comportement immédiat à adopter.

En bas de l’écran, l’utilisateur est invité à toucher la zone de l’écran« Comment agir » : un menu déroulant affiche l’ensemble des consignes de sécurité à suivre en fonction du type d’événement en cours.

                  Qui émet les alertes ?

Les alertes sont émises par les services de la sécurité civile sous validation des autorités du ministère de l'Intérieur (Préfets de département et de région, centre opérationnel de gestion interministérielle des crises). L'alerte est un message gouvernemental digne de confiance.

                  Comment télécharger l'application SAIP ?

L'application est disponible pour IOS et Android. Vous pouvez la télécharger en saisissant le terme "SAIP" dans l'APP store ou dans Google Play

Pour l'APP store : https://itunes.apple.com/fr/app/saip/id1116703676?mt=8 external link

Pour Google play : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.deveryware.saip&hl=fr external link

 

 

 

STOP-DJIHADISTE